• CONCERT A CANNES

    Mercredi soir, j'ai eu l'opportunité de voir ce qui est à mon sens un des plus beaux concerts que j'ai jamais vu dans une salle magnifique (fauteuils ouatinés et moelleux .. !!) et mythique (c'est le Palais des Festivals quand même !!!) ... Cédric envahit l'espace vers 20 h et des poussières pour 45 minutes d'une première partie transcendante .... la "horde sauvage" est en scène et nous propose les titres fédérateurs .................. de l'album à venir .................................... !!????? : Reviens, De l’autre côté, Celtic Ukulele (dont le texte est totalement modifié (stupeur !!!) et sur laquelle on a le droit au son de la fameuse mandoline (joli .. !!), Sauver, Un jour de solitude par semaine, La foule des choses, Balade sur les toits, La horde sauvage et Attendez (dans le désordre ..) .. (je crois que j'en oublie un ou deux ..) 

    Cédric a la voix sûre, le rock bien tenu, les musiciens (dont Gwen Madoux petit nouveau dans l'équipe ex-membre des Négresses Vertes .. Cédric sait s'entourer !!!) (et on y retrouve Polérik Rouvière, Gaet Allard, Julien et Pascal (ce dernier travaille avec entre autres La Grande Sophie .....) claquent les mélodies, je plane, je rêve, je voyage, je nage, je vole .. Cédric a le don de me transporter, de me bouleverser, de me tétaniser .. je suis paralysée de plaisir et de bonheur .. ça me paraît trop court j'en voudrais encore et encore ...

    L'homme qu'il est transparaît dans ses textes, sa générosité se ressent, il partage, il s'offre et nous offre, il donne tout, en terminant ses chansons sur des vocalises fabuleuses qui me scotchent au fauteuil ... bref je vibre, j'adore .. !!

    Après quelques minutes d'interlude pendant lesquelles l'orchestre s'installe, Nilda Fernandez enfin est là .. d'une classe folle, le cheveu frôle l'épaule et s'est un peu éclairci avec le temps lui octroyant une sorte d'aura particulière, veste longue, chemise blanche, cravate ... il a ce truc bien à lui, cette présence incroyable et une prestance rare ...

    Et après la transportation volcanique oheixienne, je sais que Nilda aussi va m'enchanter ... et je trépigne d'impatience ..

    J'aime tellement cet artiste qui m'accompagne depuis de nombreuses années .. ses textes sont superbement écrits, ses mélodies sont douces et mélodieuses ... la voix est claire, haute, frôlant souvent le nirvana ...


    Accompagné d'un orchestre philharmonique dirigé par une de ses amies Nathalie Marin, il en impose ... il est petit de taille mais immense de talent ... sa voix a pris des accentuations plus graves, toujours sûre, technique et limpide, mais elle a un peu changée .. mais peu m'importe, au contraire je redécouvre les chansons  (j'en connais 80 %) qui sont magnifiées, sublimées par l'orchestration, les arrangements (faits par lui-même .. !! respect ... !!) et .. l'absence .. je regrette juste que sur toute la première demi-heure les titres s'enchaînent sans coupure, sans parole, sans esbrouffe certes mais on ne peut applaudir, on ne peut réagir, juste on savoure la beauté de l'instant (l'introduction avec le mix entre Bellissima et L'invitation à Venise me laisse sans mot) dans une sorte de silence respectueux et de béatitude suprême .. mais c'est frustrant de ne pouvoir remercier l'artiste ... de ne pouvoir échanger .. j'espère en mon for intérieur à ce moment là que le spectacle ne sera pas trop court, froid et impersonnel ... et en fait non car heureusement Nilda a su captiver le public par des moments de pure grâce, magiques, en proposant par exemple un Madrid Madrid à la guitare (j'adore cette chanson .. une de ses meilleures à mon sens) et autres titres tout en douceur (y compris une sublime reprise de Avec le temps à foutre les frissons !!) ... quelques guest stars participent à la soirée (mais pas Calogero malheureusement pourtant annoncé .. dommage !!) et accompagnent Nilda l'un à la guitare flamenca (Serge Lopez), l'autre à l'accordéon, habité (Alejandro Barcelona), ou encore au violon (Laurent Korcia) ...

    J'aime Nilda Fernandez et sa liberté, son côté bohème et troubadour, sa luminosité .. il se dégage de lui une certaine magie .. il est totalement atypique et original ... sincère et touchant ... généreux et bouleversant .. il alterne les titres en français et ceux en espagnol lorgnant de temps à autre vers des musiques ibériques ... il raconte de belles histoires et ses errances ... il nous embarque avec lui dans une sorte de voyage intemporel  ... l'émotion est là, palpable et tendue ...

    J'ai conscience que ce concert était unique et exceptionnel et que l'on a vécu là quelque chose d'inoubliable .. c'était grandiose et extraordinaire .. une parenthèse enchantée et enchanteresse ..

    Nilda reste sur scène presque deux heures et a le droit à trois standing ovations bien méritées .. concluant sur un Nos fiançailles poignant  ... un artiste d'une sacrée envergure telle celle de l'aigle qui s'envole à la fin de la chanson ....

    Après le concert j'aimerais bien le rencontrer mais j'ai trop envie aussi de passer du temps avec Cédric et Annabelle .. je choisis de rester avec eux et leur famille respective ..

    Je suis venue surtout pour Cédric ... c'est lui que j'aime .. !!!! (il est mon number one des number ones !!) ... et merci Cédric de ces moments après concerts où l'on passe toujours du temps pour échanger et faire .. au moins une photo ensemble .. (je sais je suis une chieuse avec mes photos souvenirs looooooool) ...


    Pas vu Nilda Fernandez après .. pas grave allez ce sera pour une prochaine fois .. j'espère ..

    Mais cette soirée était vraiment MAGIQUE ... SUBLIME ...

    Je n'ai pas pu faire de photos pour deux raisons essentielles : c'était interdit et j'ai oublié ma carte mémoire !!!!!!!!!!!!!!! mais je vous propose les clichés de Sandrine Mulas, photographe fort talentueuse ..

    MERCI CEDRIC ET MERCI NILDA JE VOUS AIME



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :