• Rowena, une jeune et belle journaliste, après une cuisante déception professionnelle, s'infiltre dans la société du séduisant et richissime Harrison Hills. Après avoir été abordée par une de ses anciennes amies, Grace, qui est retrouvée peu après sauvagement assassinée, Rowena soupçonne en effet ce dernier, sur les accusations de son amie, d'être responsable de ce meurtre. Elle va peu à peu s'insérer et s'immiscer dans sa vie professionnelle, puis privée, et communiquer avec lui, afin de le confondre, par internet, facilitée par l'anonymat de ce média .. aidée dans son enquête par son ami, Miles, elle va peu à peu mettre en péril la carrière et l'intégrité de Harrison Hills.

    Voilà un scénario très habile, mêlant un jeu de séduction avec une enquête pleine de suspense .. le spectateur est captivé par chaque détail de l'histoire qui va peu à peu s'étoffer, allant crescendo, pour finir en apothéose surprenante ..

    Le couple Halle Berry – Bruce Willis est particulièrement réussi, ils vont si bien ensemble, alternant les scènes pleines de sensualité avec les scènes d'affrontement .. Elle est éblouissante de beauté, il y a certaines scènes où elle est vraiment parfaite, tant physiquement que dans son jeu .. Lui est incontestablement craquant, avec son sourire en coin et son œil qui frise .. Sans oublier Giovanni Ribisi (Miles) qui est également un talentueux comédien ...

    Réalisé par James Foley (Comme un chien enragé (1987), Glengarry (1993) et Fear (1998)), ce film a été tourné dans la 7 World Trade Center, tout premier gratte-ciel bâti sur le site de l'ancien World Trade Center. Ce site a permis de tourner des images inédites de Lower Manhattan et du fleuve Hudson, et de redécouvrir un New York inattendu, la ville étant dans ce film « un personnage à part entière » ...

    Cette idée de mettre en avant ce nouveau mode de communication par internet met en exergue la difficulté actuelle de rencontrer les gens sans crainte. Les tchats permettent de se cacher derrière un écran et de ne pas forcément dévoiler à son interlocuteur qui on est vraiment .. tant physiquement que moralement .. le mensonge et les dissimulations y sont tellement plus faciles .. et c'est ainsi qu'on peut être amené à ne pas soupçonner les bonnes personnes ...

    La morale de ce film est que « tout le monde a ses secrets » .. « tout le monde a quelque chose à cacher ... » .. Reste juste à savoir qui et quoi .. !!!!!!!!!

    Voilà donc un très bon film qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout porté par un trio d'excellents acteurs .. pas de scènes grandioses, pas de grand spectacle non mais un thriller vraiment étonnant, intriguant et énigmatique ..

    J'ai beaucoup aimé chaque idée du film, s'emboîtant les unes dans les autres pour former un puzzle original et étrange .. J'ai adoré la relation entre les trois personnages principaux .. celle entre Bruce Willis et Halle Berry est très ambiguë et équivoque .. on oscille en permanence entre l'envie qu'ils se haïssent et celle qu'ils tombent amoureux .. quant à la relation entre Halle Berry et Giovanni Ribisi, davantage une relation d'amitié voire plus mais à sens unique, elle se base sur la complicité et la confiance ...


    votre commentaire
  • Voilà une pure comédie sans prétention ... gentillette sans plus .... mais j'ai parfois éclaté de rire .. certaines scènes sont vraiment jubilatoires (celle de la cantine, caricaturale et très poussée mais vraiment réjouissante)

    Trois couples que rien ne prédisposent à se rencontrer, totalement différents voire même aux antipodes, sont parents de pas vraiment charmants bambins fréquentant la même école, qui n'en font qu'à leur tête ... qui font la loi, qui les mènent à la baguette ..

    Ils vont se rebeller pour montrer et asseoir leur autorité avec l'aide d'une psychologue et d'un directeur d'un centre de redressement .. et vont finir amis ...

    Voilà un film qui désacralise l'enfant-roi, qui remet chacun à sa place ... quelques leçons à en retenir ..

    En tout cas un excellent divertissement servi par d'excellents comédiens :

    Sandrine Bonnaire / Pascal Legitimus

    Anne Parillaud / Pierre Cassignard (il est mortellement craquant ce mec mazette .. !!!!!)

    Michèle Garcia / Michel Vuillermoz (deux acteurs que j'avais déjà vus sans les identifier mais qui sont délicieusement déjantés !!)

    Tous les enfants sont criants de vérité et de spontanéité :
    les petites Rebecca Marder (Lola) et Delphine Mesas (Clémence) sont des gamines magnifiques aux visages d'ange ... elles sont tout simplement adorables ..

    Et dans le rôle de la psychologue la sublime Marie Bunel vu entre autre dans Les Choristes ..

    Réalisé par Eric Civanyan (Il ne faut jurer de rien), voilà un film qui certes ne restera pas dans les annales ni dans les mémoires ni qui s'inscrira dans les meilleures comédies françaises du siècle mais qui est à conseiller à tous les parents maladroits et à tous les déprimés ..

    Un bon moment qui m'a permis d'oublier un peu le malaise du film précédent ..

     


    votre commentaire
  • Voilà soi-disant une comédie qui n'en est pas une .. je qualifierais plutôt ce film d'étude de mœurs .. bien sûr j'ai parfois ri (surtout lors de la scène du dîner où le fou rire est même carrément inévitable, je dirais même communicatif ..) mais le plus souvent je suis restée assez surprise par l'humour corrosif et mordant de l'écriture .. je dirais plutôt que c'est une analyse caustique de quatre solitudes ...

     Deux couples à la dérive ..

    Celui que forme Christian Clavier / Nathalie Baye (Jean Pierre et Odile dans le film) est un couple de riches bourgeois, elle passe sa vie à dépenser l'argent qu'il gagne .. jusqu'au jour où, à bout, il va lui couper les vivres, frustré et amer devant le détachement de sa femme .. il veut juste de la tendresse, de l'amour, des attentions qu'elle n'est plus prête à lui offrir ..

    Celui que forme Gérard Lanvin / Géraldine Pailhas (Richard et Caroline) est moins friqué .. elle passe son temps à écrire pendant que lui travaille toute la journée pour gagner de quoi vivre dans leur petit trois pièces avec ses deux enfants à elle .. il commence à souffrir de la situation car il sent bien qu'elle le parasite .. qu'elle profite de lui et qu'elle n'est pas sincère ..

    Les dialogues percutants sont cyniques voire même carrément méchants .. le scénario est très bien ficelé et nous offre une image de la femme vraiment péjorative et dévalorisante .. on se met vraiment à les détester ... ce qui est surprenant quand on sait que c'est une femme qui a écrit ce film .. une étrange misogynie que voilà .. c'est le deuxième film d'Alexandra Leclère après « Les sœurs fâchées » qui avait reçu un très bon accueil (je ne l'ai malheureusement pas vu) .. on oscille en permanence entre le rire et les larmes, entre le sourire et la boule à la gorge qui vous serre avec émotion ..

    Christian Clavier dans une interview dit de la réalisatrice : « Son regard est d'une grande acuité. J'ai beaucoup ri en lisant le scénario même si les situations y sont incroyablement grinçantes .. »

    Gérard Lanvin : « Comment ne pas aimer ce style sans complaisance qui sait nous parler de nous, de nos travers, cette objectivité, ce courage et toute cette émotion qui s'en dégage. »

    Nathalie Baye : « Elle est audacieuse, elle ne chipote pas. Elle m'a épatée. J'apprécie sa façon d'aborder son sujet avec un mélange de drôlerie et de gravité. »

    Le quatuor d'acteurs est vraiment formidable .. C'est la toute première fois que je trouve Christian Clavier bien dans un film .. bon .. touchant .. agréable .. sans surjeu, sans chichi, sans grimace, juste simple et naturel ... juste un homme comme un autre quoi ..

    Nathalie Baye égale à elle-même, belle et séduisante, même dans ce rôle foncièrement antipathique.

    Gérard Lanvin, en paumé, est plutôt sympathique ..

    Géraldine Pailhas est un peu plus effacée mais efficace ..

    Je suis sortie de là vraiment très mal à l'aise .. j'ai pleuré au moment où Odile va se laisser tenter par l'adultère, fatiguée, accablée face à un Patrick Chesnais désabusé .. j'ai pleuré au moment où elle lui dit "je suis très mariée" comme si c'était là un reflet de ma propre histoire ..

    En fait chacun souffre de l'indifférence de l'autre .. c'est terrible ..

    Je confirme, cette comédie n'en est pas une .. mais c'est un excellent film ... malgré une fin un peu bâclée .. une fin qui laisse sur sa faim ..

     


    votre commentaire
  • Je suis sortie de la séance de ciné complètement bouleversée par ce film qui m'a énormément émue peut être aussi parce qu'il évoque des choses qui me touchent de très près tant dans les sentiments que dans le destin de Juliette (Karine Viard).

    Lulu, une ado mal dans sa peau, fan de Jane Birkin, nous parle de sa mère, une femme perdue, dépressive, maladive, qui passe la plupart de son temps, les yeux dans le vague, assise sur un vieux banc ...
    Elle voudrait bien savoir ce qui se passe dans la tête de maman ... Elle va tomber par hasard sur un fim super 8 où elle la voit rire, heureuse, lorsqu'elle était jeune, vingt ans auparavant.

    Elle se met alors à la recherche de l'homme qui lui procurait ce bonheur ..
    Elle va le retrouver sous les traits d'un solitaire marqué par la vie, pas très riche, pas très beau, pas très reluisant, pas très tout ...
    Dans la bouche de Lulu, c'est Quasimodo ...
    Mais pour sa mère c'est juste celui qu'elle a aimé et qui l'a aimée ..

    Je ne vous raconterai pas le reste du film car je vous enjoins à aller le voir .. c'est un film empreint d'une immense émotion, Karine Viard est particulièrement juste dans son interprétation, on traverse son destin à ses côtés avec une envie folle de la protéger, de la consoler, de la prendre dans nos bras ... J'adore cette actrice simple, sobre, fine, elle a une intelligence de jeu rare ..

    La petite Chloé Coulloud est fraîche, lumineuse et a déjà un jeu plein de nuances .. une actrice prometteuse ..

    Kad Merad est parfait dans ce rôle qui semble écrit pour lui .. pas vraiment beau, on se surprend malgré tout à s'attacher à lui ...

    Pascal Elbé en mari aimant et attentionné, malgré ses absences professionnelles, est craquant ...

    Et les apparitions de Jane Birkin, surprenantes, arrivent toujours à point nommé ; comme une deuxième mère, conseillère et protectrice, celle que la jeune fille aurait rêvé d'avoir, elle vient l'aider, la conseiller, tel un ange gardien ...

    Le scénario est bien écrit, avec beaucoup de finesse et de subtilité ..

    Toute la fin est absolument magnifique, avec une lumière très particulière qui donne à Karine Viard une dimension supplémentaire à son talent ...

    Voilà un film très poétique, magique réalisé par Carinne Tardieu qui signe là sa toute première réalisation, très originale et très soignée .. une musique envoûtante et une très belle image .. un premier film fait avec une jolie sincérité ..

    Je vous avoue avoir pleuré ...

     

    Lien vers le site officiel : http://www.latetedemaman-lefilm.com/


    votre commentaire
  • Cet après midi je suis allée voir ce film .. j'avais beaucoup entendu parler du roman que je n'ai pourtant pas lu c'est donc dans un état d'esprit totalement vierge et épuré que j'y suis allée, séduite d'emblée par la bande annonce et les acteurs.

    J'ai plongé avec délice dans l'ambiance immédiatement, touchée par la chaleur, l'humanité et surtout la tendresse qui se dégagent de ce film .. une immense tendresse qui vous embarque dans l'univers des quatre personnages principaux :

    - Camille tout d'abord, interprétée par une Audrey Tautou lumineuse, gracile mais avec du caractère, pleine de fraicheur, de grâce, pétillante, et en même temps on lui sent un lourd passé à peine dévoilé dans le film .. elle est tout simplement fabuleuse dans ce rôle qui semble lui coller à la peau .. elle me fait parfois penser à Audrey Hepburn dans l'innocence et la candeur de son doux visage, son port de tête, ses regards profonds et intelligents ..

    - Franck, un Guillaume Canet craquant .. débordé par la vie et ensuite par ses sentiments .. un maladroit .. un peu gauche .. un peu bourru qui va se laisser séduire presque malgré lui par Camille ...

    - Philibert, un personnage hors du commun, un aristocrate émotif et solitaire, timide mais qui peu à peu va s'affirmer .. très drôle, c'est celui qui amène dans le film une petite touche d'humour raffiné ...

    - Paulette, la grand-mère, frêle et fragile, attachante et généreuse ... très proche de son petit-fils (Franck) pleine d'amour pour lui ...

    Quatre destins, quatre vies, quatre personnages dont on va connaître peu à peu les angoisses, les ambitions et qui vont nous entraîner dans leurs sillages ...

    Bref un très beau film très émouvant qui donne envie de lire le livre pour mieux s'attacher aux héros, et mieux connaître leurs histoires et leur histoire ..


    votre commentaire
  • Après avoir vu Charlotte Gainsbourg dans l'émission de Michel Drucker Vivement Dimanche, je voulais mettre en avant ce film que j'adore mais qui en même temps me met parfois mal à l'aise, me faisant parfois trop penser au trio que je forme avec mes deux soeurs aînées .. soeurs avec lesquelles je n'ai presque plus de rapports .. l'éloignement .. dans tous les sens du terme .. les trois actrices principales (Charlotte, Sabine Azema et Emmanuelle Béart) sont formidables, transportant avec elles un bagage qu'on devine à travers leur univers respectif .. (même si je mets une nuance pour Emmanuelle Béart, j'ai du mal à cerner cette femme donc à apprécier l'actrice ou vice-versa) .. Réalisé par Danielle Thompson (fille de Gérard Oury), il évoque une période de vie pendant la période de Noël d'une famille un peu bancale, un peu bohème, un peu atypique mais finalement très soudée .. le scénario et les dialogues sont finement ciselés ..

    votre commentaire
  • Aujourd'hui j'ai revu avec plaisir la fin de ce film qui fait partie de mes films cultes ..

    Les images, le style, les acteurs, le thème et toute la fin font de ce film un moment purement magique ..

    Réalisé par James Cameron, l'immense réalisateur du non moins immense Titanic, film non moins culte quoiqu'avec une nuance, étant moins sensible au charme quelque peu juvénile de Leonardo Di Caprio qu'à celui plus mûr et plus mature de Ed Harris. L'actrice Mary Elizabeth Mastrantonio est touchante et émouvante dans ce rôle.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique