• Non mais alors qu'est-ce qu'elle fait celle-là dans un lit avec Pascal Elbé ? c'est pas mal du tout ... c'est surtout que lui est mortel ... !!! je craque ...


    votre commentaire
  • Florence Foresti et Pascal Elbé : excellent ... à mourir de rire ... je n'aime pas Guy Bedos mais son sketch détourné et revisité par les deux là c'est énorme ...


    votre commentaire
  • ♥ PASCAL ♥


    votre commentaire
  • Après le succès de son premier film, Tête de Turc, le comédien Pascal Elbé s’apprête à  filmer le destin de l’escroc Gilbert Chikli.
    Visage désormais incontournable du cinéma français, Pascal Elbé, qui s’est d’abord illustré dans un registre comique, a sauté le pas avec brio de la réalisation.

    Tête de Turc, son premier film, avec Roschdy Zem, dévoilait une autre facette du comédien. Après ce premier essai concluant, Pascal Elbé va reprendre la caméra pour réaliser un biopic sur un escroc. L’information a été dévoilée par Le Film français.

    Actuellement en phase d’écriture, Pascal Elbé s’est intéressé à Gilbert Chikli, escroc recherché pendant plusieurs mois pour avoir détourné plus de 20 millions d’euros.

    Ce dernier s’est fait passer pour un agent secret auprès d’une quarantaine d’agences bancaires de la région parisienne et leur a extorqué des fonds sous le prétexte fallacieux d’aider au financement de la lutte antiterroriste.

    Suspecté d’être le cerveau de cette immense escroquerie, il a été extradé d’Israël vers la France début 2008.

    Actuellement en tournage pour le prochain film de Franck Mancuso, R.I.F. (Recherche dans l’intérêt des familles) aux côtés d’Yvan Attal, Pascal Elbé entamera celui de son biopic à la rentrée prochaine entre Israël et Paris.


    votre commentaire
  • Pascal Elbé : "Les acteurs à peaux mates sont encore des oiseaux exotiques"

    Pascal Elbé, acteur français d’origine étrangère, estime que les acteurs "basanés" sont toujours traités différemment des autres acteurs français


    "Nous sommes encore des oiseaux exotiques" dans un cinéma français qui peine à refléter "la richesse multiethnique du pays", dit dans un entretien à l'AFP Pascal Elbé à propos des acteurs à "peau mate" tels que lui et son ami Roschdy Zem, qu'il dirige dans son polar "Tête de Turc". Dans un cinéma français souvent peu aventureux en la matière, "Tête de Turc" détonne en brassant des comédiens aux origines diverses dans des emplois inattendus : l'Israélienne Ronit Elkabetz en émigrée turque, le Français d'origine marocaine Roschdy Zem en Arménien. "Souvent, j'ai suggéré Roschdy pour des films mais on le trouvait trop typé alors qu'il a une densité, une force qui le rendent universel. Il se tape la tête contre les murs du conformisme", dit Pascal Elbé, souvent lui-même cantonné au registre de la comédie et dirigé notamment par Ariel Zeitoun ("Le dernier gang") ou Michel Boujenah ("Trois amis").

    "Nous sommes encore des oiseaux exotiques, alors qu'il y a des pays qui ont absorbé leur richesse multiethnique pour faire des grands films qui les représentent. On ne dit pas que les films de Scorsese sont des films de macaronis communautaires ? On dit que ce sont des films AMERICAINS". "Je viens d'Alsace, j'ai été l'un des premiers mecs avec la peau mate, dans mon cours de théâtre j'étais +le petit feuj+" (juif, NDLR). Bien sûr que j'ai vécu une certaine forme d'ostracisme, de racisme. Au début on me proposait toujours le rôle du mec typé, le camelot, le voleur de poules... après vous vous émancipez".

    _______________________________________________________________________________________________________

    Moi je t'aime comme tu es Pascal, pour ce que tu es, pour ton charisme et ta personnalité, tes mots justes et sincères ..

    NE CHANGE RIEN ...


    votre commentaire
  • En surfant à la dérive je suis tombée sur une interview de Pascal Elbé très sympa ... cependant, comme elle date de 2008, j'ai supprimé ou modifié les passages qui étaient d'actualité à l'époque ...

    Mais on peut y déceler un peu mieux l'homme qu'il est dans la vie ... comme je le disais précédemment c'est un mec bien ...


    EN PRIVE AVEC PASCAL ELBE

    Il aime les spaghettis, le rosé, les femmes, pas forcément dans cet ordre. Et les réalisateurs le redemandent. 

    Paru le 28.08.2008 , par Astrid Taupin (Madame Le Figaro)

    Quelle est, pour vous, l’image du bonheur ?
    Un plat de spaghetti con le vongole avec un petit rosé frais de l’année et, derrière, les reflets de la Méditerranée.

    Votre dernier fou rire ?
    Sur le film que j'ai tourné avec Charlotte Rampling. Comme Charlotte ne s’exprime pas dans sa langue maternelle, il lui arrive de faire des contresens. À chaque fois qu’elle commence une phrase, on se demande si elle va réussir à aller jusqu’au bout. Parfois, sur le dernier mot, elle trébuche. Et ça nous fait hurler de rire.

    La dernière fois que vous avez pleuré ?
    En fait, c’était de joie. Quand mon fils de 7 ans m’a fait un petit dessin pour mon anniversaire. Sur le coup, je me suis dit qu’il se foutait de ma gueule, qu’il n’avait plus 3 ans et qu’il aurait pu au moins me faire un collier de nouilles ou une boîte de camembert garnie. Mais c’était tellement touchant que je n’ai pas pu m’empêcher de craquer.

    Le principal trait de votre caractère ?
    Irrégulier. Par exemple, je peux m’occuper de l’administratif à la maison pendant un mois, et puis, plus rien pendant deux ans. Je suis une planche pourrie.

    Celui dont vous êtes le moins fier ?
    J’ai deux mains gauches.

    Votre truc contre le stress ?
    Je n’ai pas encore trouvé.

    Votre boisson préférée ?
    Le château-pavie, un saint-émilion.

    L’ennui, pour vous, c’est quoi ?
    Le quotidien.

    Vous craquez pour ?
    Scarlett Johansson. Elle a tout bon.

    Que possédez-vous de plus cher ?
    Une vieille Breitling qu’on m’avait offerte pour mes 30 ans. C’est ce que j’ai de plus cher dans tous les sens du terme. On peut me prendre tout le reste, je m’en fous.

    Une chanson qui vous ressemble ?
    The Dock of the Bay, d’Otis Redding.

    Votre film culte ?
    Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone.

    Votre acteur préféré ?
    Mon fils. Il joue dans mon film, un polar social (Tête de turc). Sinon, Jack Lemmon.

    Votre magasin favori ?
    Le rayon livres de la Fnac.

    Votre héros dans la vie ?
    Robert Badinter, pour le courage qu’il a eu d’abolir la peine de mort sans demander l’avis de tout le monde à coups de référendum.

    Vos écrivains préférés ?
    Yasmina Khadra, pour L’Attentat, un livre très courageux. Albert Cohen… J’aime aussi beaucoup un jeune auteur américain qui se nomme Carl Hiaasen. Il a écrit un bouquin qui s’appelle Mal de chien, très drôle.

    Le talent qui vous manque ?
    Avoir l’oreille musicale.

    La phrase qui vous déstabilise ?
    « Calme-toi. »

    Que détestez-vous par-dessus tout ?
    La mauvaise foi.

    Petit, que vouliez-vous faire ?
    Auteur de bandes dessinées, mais je n’avais aucun talent.

    Votre prochain rêve ?
    Pouvoir partir un mois en vacances avec ma famille et tous mes amis, mais vraiment tous mes amis.

    Quelles sont les femmes de votre vie ?
    Ma femme et ma mère. Simone Veil, c’est mon panthéon. Et Mathilde Seigner et Cécile Telerman pour les femmes de ma vie d’aujourd’hui, avec qui je tourne en ce moment (nota : il s'agit du film Quelque chose à te dire que j'avais adoré ...)


    votre commentaire
  • Après Les Guignols de l'Info, en direct dans Le Grand Journal, ♥ Pascal Elbé ♥ sera présent sur le plateau aux côtés de Roschdy Zem pour présenter Tête de turc ..

    L'homme est craquant, intelligent, son oeil est aiguisé et lucide, ses mots justes et sincères ...

    Il évoque le caractère très personnel voire autobiographique de son film, la prestation de son fils qui y interprète le petit frère, son amitié derrière et devant la caméra avec Roschdy Zem ..

    Il précise avoir voulu y aborder plusieurs thèmes importants tout en s'appuyant sur une série de destins dont les chemins vont se croiser ..... ce qu'on peut appeler "l'effet papillon" ou comment un geste peut faire basculer la vie des autres personnages ... 

    Ce mec c'est un type bien, droit, intègre, entier ...

    Je l'adore ...


    votre commentaire
  • Hier soir, en même temps que Les Victoires de la Musique, il y avait Les Enfants de la Télé .. Arthur a invité entre autres Pascal qui entame la promotion télévisuelle de son film ...

    Il n'est pas beaucoup intervenu mais le peu était du petit lait ... je l'aime ... tellement ... même si certaines de ses toutes premières prestations dont on a pu voir quelques extraits (publicités, théâtre) n'étaient pas du grand art !!!!!!!!! ...

    Mais lui je l'aime .. j'aime l'homme qu'il est .. j'aime son humour, j'aime sa discrédition et sa retenue, j'aime son intelligence et son regard aiguisé  .. je trouve qu'il a beaucoup de classe ...


    votre commentaire