• C'est la consternation dans les rangs des fans, la nouvelle hier a fait l'effet d'une bombe : à moins de 15 jours de la première date, la tournée a été purement et simplement annulée pour des raisons soi-disant budgétaires ...

    "La société Adam & Eve Production a décidé d’annuler la tournée du spectacle musical du même nom. La dégradation du climat économique ne permet malheureusement pas de produire, à date, avec le même niveau d’exigence et de qualité artistique le spectacle tel qu’il a été proposé avec succès au Palais des Sports de Paris du 31 janvier au 25 mars 2012" (on sent bien que l'argument est quelque peu fallacieux, on soupçonne davantage un manque de remplissage des salles ... mais ce n'est que pure spéculation de ma part !!)

    Pourtant, tout avait si bien commencé : le triomphe à Paris, les prolongations, la certification "disque d'or", les singles médiatisés, l'annonce de la sortie prochaine du DVD et de l'album de l'intégrale, et la projection dans les salles de cinéma.

    C'est donc avec surprise et grand plaisir que j'ai pu assister à une séance, dimanche, dans une petite salle de Carry Le Rouet ... Syella m'a gentiment proposé de m'y emmener et je l'en remercie du fond du cœur.

    Pourtant, c'est au tout premier rang avec ma petite Sophie que j'assiste à ce qui est pour moi un spectacle de toute beauté.

    Enfin je peux voir et percevoir le talent des artistes qui envahissent la scène, leur visage, leur regard, leur sourire et plein de petites choses, détails et subtilités qui m'avaient échappés la première fois.

    Enfin je peux apprécier les prestations dans toute leur splendeur.

    Car c'est bien cela : c'est juste splendide.

    Déjà, la réalisation est vraiment réussie car s'adapte aux tableaux, parfois saccadée sur des titres rythmés, puis posée sur des ballades ou autres titres en solo qui vous tirent des frissons et des larmes d'émotion.

    La caméra se fait tournoyante, colle aux visages, s'approprie les dimensions humaines qui se dégagent des expressions, gestuelles et attitudes, s'envole dans les airs avec les danseurs aériens, se fait parfois toute petite pour mieux être intrusive, propose des plans hallucinants ou inattendus (les prises de vue de dos ou de haut) ...

    L'image est par ailleurs d'une qualité irréprochable.

    Je regrette cependant que Thierry, pourtant tête d'affiche, n'ait pas davantage de solos (tandis que Cylia interprète un Je te jure sublime) et qu'ici, sur le début de Ma bataille sa voix soit quelque peu amoindrie par un enrouement gênant. On ne perd certes pas en qualité de technique ni d'interprétation (Thierry Amiel est sans nul doute un des plus grands interprètes de ce siècle et je pèse mes mots) mais on ne retrouve pas la limpidité et la clarté de sa pure voix. Toutefois, cela permet de découvrir ce titre différemment avec une brisure certes pas naturelle mais qui octroie à l'interprétation un petit je-ne-sais-quoi de particulièrement poignant (et qui plus est, on n'en est que plus admiratifs à réaliser qu'il a ainsi assuré tout un spectacle en étant malade ... !! car il assure ... grave ...).

    Il révèle également des dons d'acteur (bon pas non plus époustouflants mais tout à fait honorables) et de danseur (un peu raide et gauche peut-être mais au moins on le sent investi et impliqué).

    C'est donc avec un plaisir non dissimulé (avec Sophie on avait envie de danser, de chanter, de taper dans les mains, comme si on y était) que j'ai apprécié cette séance, et je pense même avoir préféré (même si un film ne vaudra jamais un live) voir ainsi la comédie musicale que de loin au Palais des Sports. Disons que ce sont deux approches et deux visions différentes du spectacle. Les deux valaient certes le coup.

    Un film réellement magnifique et magique à sans nul doute ne pas louper, que vous soyez fan ou pas, car pour donner sur écran géant un tel rendu et savoir partager ainsi l'émotion, il a fallu une sacrée passion de la part de toute la troupe.

    Hier soir, on était tous attristés par la terrible nouvelle qui nous a quelque peu assommés.

    Tristes à l'idée de ne plus avoir l'opportunité de revoir ce spectacle sur scène mais aussi pour tous les artistes qui ont contribué à faire de ce spectacle une incroyable aventure. Triste pour Pascal Obispo qui y a mis tout son cœur et toute son âme depuis plus de deux ans. Mais je lui fais confiance, comme toujours depuis maintenant ... 20 ans ... !! (ouh la la ça ne nous rajeunit pas !!) et je suis persuadée qu'il saura rebondir malgré cette déconvenue, tout comme les artistes des premiers rôles (Thierry Amiel, Cylia, Solal, Nuno Resende, Liza Pastor, Noémie Garcia) ...

    On espère maintenant le DVD et l'album de l'intégrale ... annoncés pour novembre prochain .. on espère ..

    Comme le dit la chanson "Rien ne se finit" ...

    BRAVO et MERCI

     


     

    A l'instant où je clos ce bulletin, voici une annonce parue sur Facebook qui fait plaisir :

    Edeniens, comme chacun d'entre vous notre tristesse est grande.
    Afin de joliment clore, à date, Adam & Eve, nous sortirons le 8 octobre prochain l'album II du spectacle et le DVD.
    La version collector du DVD sera accompagnée d'un livre de 100 pages de photos prises par Pascal Obispo durant les shows au Palais des Sports de Paris.

    votre commentaire
  • Un bien joli duo Cylia - Nuno à découvrir ...


    votre commentaire
  • Mercredi dernier, Thierry Amiel, Cylia et Nuno Resende étaient présents à la FNAC du Centre Bourse à Marseille pour promouvoir la tournée à venir à la rentrée prochaine du spectacle.

    J'ai toujours autant de plaisir (voire plus) à entendre Thierry chanter, surtout dans des contextes aussi intimistes, même si la partie "chansons" en elle-même fut assez courte (trois titres), et parler de cette aventure en des mots choisis.

    En premier lieu, ils ont été tous trois interviewés pour une radio locale puis se sont éclipsés quelques minutes, le temps de mettre en place la micro-scène, pour revenir interpréter les trois morceaux phares dont  "Rien ne se finit" et "Ma bataille", et même un extrait des "Passages" a capella ... leurs trois voix se marient merveilleusement et je trouve que Thierry a encore évolué techniquement, sa voix est assurée, maîtrisée, la technique est toujours aussi parfaite, elle n'a rien perdu de sa limpidité ni de sa clarté ...

    Ils se sont ensuite prêtés au jeu des dédicaces (photos non, interdit par les organisateurs par (dixit !!) manque de temps mais on a rusé !!) avec sourires, gentillesses, disponibilité et taquineries (hi hi hi) ....

    Thierry m'a signé ma dédicace sans même que je n'ai à lui rappeler mon prénom (hi hi hi) et en a même plaisanté avec Cylia. C'est toujours touchant de constater n'avoir pas été oubliée et d'être reconnue parmi la foule des fans qui se pressaient autour de la table.... :)

    C'était un moment fort agréable, et j'y ai fait la connaissance d'une thy-fan que je ne connaissais pas avec laquelle j'ai sympathisé.

    Vous pourrez voir toutes mes photos sur mon Facebook (et si vous me cherchez vous me trouverez ... Lara Lili Maud .... )



    votre commentaire
  • Des prolongations du spectacle sont annoncées jusqu'au 25 mars 2012 ...

    A suivre car tous les trois jours de nouvelles dates sont programmées ...

    Et j'en suis la première ravie ...

    Heureuse de ce succès qui mène Thierry vers la gloire ...

    Merci à Pascal Obispo ...


    votre commentaire
  • Samedi 18 février 2012 – 21 h 00 : l’impatience est à son comble, les lumières s’éteignent … entouré d’un halo de lumière, le narrateur (Sam Stoner) accompagné de quelques danseurs entre dans la salle par l’arrière et remonte l’allée jusqu’à la scène … la musique s’élève … le ton est donné … le spectacle peut commencer … 


    En préambule, un flash info qui fait irrésistiblement penser à une parodie de parodie (on dirait Chantal Lauby et Alain Chabat au meilleur temps de Les Nuls en Pénélope Solete et Maurice Chevalier ….. c’est assez risible, voire ridicule, et fort décalé, mais cela apporte une touche d’humour et de légèreté !!!) présente l’intrigue (ou comment est revisitée la Genèse … et s’il était donné une seconde chance à l’humanité … et si Adam et Eve n’avaient pas croqué la pomme …) et les personnages …


    Enfin le rideau s’ouvre sur un plateau d’abord décoré simplement mais assez ahurissant …


    De là où je suis placée, loin, au balcon, je domine et j’ai une magnifique vue globale d’ensemble mais je ne vois pas les visages ni ne distingue les attitudes, les gestuelles (je regrette d’ailleurs que les écrans géants installés de chaque côté ne soient pas utilisés à la seule fin de filmer les protagonistes pour que tout un chacun puisse apprécier les performances de plus près, ce serait pourtant très facile et pas forcément très coûteux à mettre en place … ils filment bien les gens dans la salle pendant le temps d’attente c’est d’ailleurs assez amusant !!) …


    Je suis d’emblée abasourdie par la qualité d’un danseur à l’extrême gauche (et me demande d’ailleurs une fugace seconde si c’est bien lui !! si si, je n’ai pas rêvé !!) : c’est bien Thy, mon Thy,  Thierry Amiel … qui s’intègre parfaitement à la troupe … et il danse !!! bien !!!!  bon, pas extraordinairement, il ne faut pas exagérer non plus mais il se débrouille pas trop mal (sur du bollywood c’est tout de même une immanquable curiosité …) surtout quand on l’a connu à ses débuts assez rigide et peu enclin à mouvoir son corps autrement qu’en se balançant avec son pied de micro (ah le fameux pied de micro !!!!!!) au rythme de ses chansons dans le cadre de ses propres concerts.


    Ici, l’aventure est tout autre. Même de tout là-haut on voit bien qu’il est heureux et épanoui au sein de cette troupe unie et complice. Il s’éclate. Et j’ai été très agréablement surprise des progrès qu’il a accomplis dans le secteur de la danse et du jeu de scène (hors chansons je veux dire …).


    En évoquant les chansons, il est magnifiquement servi par un répertoire qui lui va comme un gant. Sa voix est toujours aussi pure, limpide, belle, même presque plus car elle a gagné en maturité, en puissance, en placement, en justesse, les montées sont maîtrisées, il a appris à se poser, il est serein et comme apaisé …  le trac doit être pourtant là mais ne se ressent nullement, je pense qu’il doit peu à peu prendre assurance et confiance au fur et à mesure des représentations .


    En première partie, les tableaux se succèdent au gré de l’intrigue, sur fond de décors féériques et fantasmagoriques (on voyage dans plusieurs mondes et plusieurs genres :  ballades touchantes, chansons pop, chansons rocks, chansons pop-rocks, chansons electro-pop, reggae, etc., Pascal Obispo explique qu’il ne voulait pas lasser le spectateur en s’enfermant dans un seul style …), les danseurs excellent, envahissant majestueusement l’espace … le regard est sans cesse sollicité par les artistes qui exploitent chaque dimension de la scène (à droite à gauche, au fond, devant, en haut)  … j’en ai loupé des choses à voir, cela mériterait presque donc d’être revu … de plus près pour en avoir une autre perspective et mieux voir les artistes en action …


    Les chansons ne brillent pas par leurs textes parfois un peu simplistes mais par contre on ne peut nier que Pascal Obispo est un sacrément bon compositeur et mélodiste, les titres s’enchaînent avec fluidité, le tout est réellement agréable à suivre, visuellement sublimissime, pas forcément aussi époustouflant que je ne l’imaginais à la lecture des différentes critiques dithyrambiques qui fleurissent depuis le triomphe de la première (où sont les standing ovations annoncées ???) mais vraiment bon et très éclectique.


    Après un entracte d’une dizaine de minutes (dommage tout de même cet entracte qui coupe l’ambiance mais je le suppose inévitable : repos des artistes et mise en place de nouveaux somptueux décors), la seconde partie commence encore sur un flash info dont on aurait pu se passer, c’est drôle mais pas indispensable (on en aura aussi un à la fin qui conclut par contre parfaitement l’histoire même si toutefois quelque peu incongru à mon goût, je me demande même où pourrait bien se situer ici l’influence du dément Michaël Youn – proche ami d’Obispo - je ne serais guère surprise qu’il y ait mis son petit grain de sel !!)  …


    Mais c’est sur cette flamboyante deuxième heure de spectacle qu’on se laisse embarquer sans retenue dans le voyage.


    Tandis que la première partie était un peu une sorte de mise en place de l’histoire et des personnages, la deuxième est un show d’une qualité rare, rythmé  et entraînant (les singles que l’on commence à bien connaître s’y enchaînent …).


    Mais la constante de tout le spectacle (car c’est un spectacle, un vrai spectacle, pas une simple comédie musicale, ce serait restrictif de dénommer cette œuvre grandiose et magistrale « comédie musicale » … !!) est que les tableaux sont tous plus beaux les uns que les autres, accompagnés de  vidéos projetées en arrière-plan.


    Certains atteignent des paroxysmes émotionnels (Je te jure interprété par Cylia - quelle voix et quelle allure elle a cette jeune demoiselle !! - est une petite merveille, Ma bataille qui commence en piano voix vous glace d’exquis frissons, la voix de Thierry est ensorcelante et j’ai  retrouvé sur ces deux minutes d’intro mes sensations d’antan, c’est trop court, on en voudrait encore, tandis qu’il saisit des flambeaux avant d’entamer la suite de la chanson qui change alors de dynamique …), d’autres sont très rythmées et vous donnent envie de vous lever pour danser et taper dans les mains (Game Over est une réussite, Thierry esquisse des pas de danse en haut sur la passerelle qui m’ont fait halluciner, il m’a fait rire !! … - qu’il est loin le temps de ses débuts timides -, Ce qu’on ne m’a jamais dit, le troisième single, prend une tout autre allure sur scène, ça en jette !!) … les seconds rôles sont tous bien mis en lumière, Solal est à tomber par terre (mon Dieu qu’il est beau, on dirait George Clooney en mieux !! si si c’est possible … !!), Liza Pastor est ravissante et douée, sans oublier de citer également Noémie Garcia, Nuno Resende ... toute la troupe de danseurs est exceptionnelle et propose des chorégraphies fabuleuses, endiablées et multidimensionnelles (dirigées par Tokyo) qui ne sont pas sans rappeler les exploits des artistes du Cirque du Soleil (danseurs aériens,  acrobates) …


    C’est riche, très riche, trop peut-être (c’est impossible d’avoir le regard partout, on voudrait avoir six paires d’yeux pour ne pas en louper une miette, j’ai même raté la scène du lit car j’étais captivée par la prestation des danseurs qui évoluaient dans les airs), ça foisonne d’idées, d’artifices, de lumières, de couleurs, d’accessoires, les costumes sont splendides … Au bout du compte, finalement, je réalise n'avoir pas vraiment suivi attentivement le déroulement de l'histoire, malgré une réelle recherche scénaristique, mais j'ai plutôt savouré les tableaux presque indépendamment les uns des autres en me laissant bercer dans la magie du spectacle.


    Le tout dernier Rien ne se finit permet de quitter la troupe sur une promesse …


    Le final est émouvant (Pascal Obispo monte sur scène pour le dernier salut), les fans/groupies (dont moi, j'assume !!!) peuvent enfin s’approcher au plus près, toucher les mains, voir les visages heureux des artistes, les photographier pour rendre le souvenir de cet incroyable show indélébile.


    Pascal Obispo signe sans nul doute un spectacle hyper moderne et inédit, très stylé, d’une classe folle, éclectique et abouti, j'irais jusqu'à dire futuriste et visionnaire, bourré d’énergie et d’enthousiasme, on perçoit sa maîtrise et son perfectionnisme dans sa réalisation parfaite où rien n’est laissé au hasard … se succèdent de bien jolis titres, même si certains sont à mon sens un peu moins réussis que d’autres … de nouvelles dates sont d’ores et déjà annoncées et ce jusqu’au 18 mars 2012 au Palais des Sports de Paris, outre la tournée à suivre dans toute la France et même en Belgique en début d'année prochaine ...


    J’espère que pour Thierry ce succès sera un nouveau début, j’aimerais sincèrement que sa carrière s’envole à la hauteur de ce qu’il mérite, surtout après l’échec de son troisième album (une collaboration avec Obispo – je n’oublie pas avoir été fan de lui aussi  fut un temps, avant .. !! -  pour son prochain album solo  ?? hum moi ça me dirait bien s’il s’accompagne d’un bon auteur !!! …) … on a beau dire tout ce que l’on veut, fan ou pas fan, force est de reconnaître en toute objectivité qu’il a non seulement une voix exceptionnelle mais aussi une qualité d’interprétation hors norme … rares sont les chanteurs qui savent ainsi transmettre l’émotion et donner autant d’eux, faire de leurs failles et faiblesses une force pour transmettre et partager leur plus profonde émotivité … le voir aussi épanoui et radieux dans ce spectacle me rend bêtement très fière de lui … il est un peu comme un enfant que j’ai vu grandir … et là, ça y’est, il s’accomplit ... il s’affranchit …


    Pour conclure je n’ai qu’un mot à dire : MERCI … merci à Thierry, merci à Cylia, merci à Pascal, merci à tous les artistes et à tous ceux qui ont contribué à réaliser un spectacle d’une telle richesse, d’une telle intensité.


    Et merci pour les photos à la sortie des artistes (Solal d’une patience d’ange malgré la pluie, Thierry qui a fait vite mais toujours attentif à faire plaisir à tous ceux qui l’attendent … moi comprise … !! avec un sourire, un mot gentil, un regard profond … et troublant !! voire le clin d’œil complice ou son signe de tête entendu …)...


    Et merci aussi à mes thyzamies sans lesquelles cette géniale soirée n’aurait pas eu la même saveur …

     

                   (toutes mes photos sur mon Facebook)


    3 commentaires
  • Un clip qui montre bien à quoi peut ressembler le spectacle, très moderne, coloré, dynamique, enlevé ... après les dithyrambes qui fleurissent de partout, j'ai désormais vraiment hâte d'y être ...


    2 commentaires
  • Pascal Obispo présentait hier soir sa nouvelle comédie musicale au Palais des Sports de Paris.

    "Je n’ai jamais vu ça. C’était EXTRAORDINAIRE ! Merci pour les chanteurs, les danseurs, la technique. Juste FANTASTIQUE !! Merci aux fans d’être là aussi sans vous rien ne serait pareil. Je vais dormir deux jours" : sur son twitter, Pascal Obispo ne cache pas sa joie. Le chanteur présentait hier soir sa nouvelle comédie musicale Adam & Eve au Palais des Sports de Paris. Un spectacle original où il redonne une seconde chance à Adam & Eve avec dans les rôles titres Thierry Amiel et Cylia.
    Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une réussite totale. Le Palais des Sports était plein à craquer et les spectateurs étaient debout dès le 1er acte. Au total, ce sont près de 6 ou 7 standing ovation qui se sont succédées au cours du spectacle. Un véritable triomphe! Pascal Obispo n'a pu retenir ses larmes.

    Pari réussi donc pour le chanteur qui a assisté au spectacle dans la salle comme un simple spectateur auprès de quelques amis. Parmi eux, Johnny et Laeticia Hallyday, Nikos Aliagas ou encore Michaël Youn. Et ces derniers ne tarissent pas d’éloge sur le spectacle. "Un grand bravo a @obispopascal pour #adameteve spectacle reussi. Public en delire. Moderne romantique original. Congrats aux artistes" a écrit Nikos sur son twitter. Même son de cloche de la part de Michael : "Décors de psychopathes !!! Ambiance de folie !!! Show à la Cirque du Soleil !!!". Johnny, lui, n’hésite pas à le dire : "C’est la plus belle comédie musicale que j’ai vue". Christine Lagarde la directrice générale du FMI était également de la partie. Tous sont allés féliciter Pascal à l’issue du show. Espérons que le public partagera leur avis!

    Par Nicolas Nissim

    **************************************************************************************************************************************

    Et je suis vraiment fière de Thierry que j'ai vu "grandir" ... heureuse de voir qu'il atteint ici un réel épanouissement dans le cadre de cette aventure au sein d'une troupe qui a l'air soudée et unie dans un seul et même but : partager du bonheur ...

    Tout le monde est dithyrambique après le triomphe de cette première.

    Hâte maintenant d'y être.

    Rendez-vous le 18 février prochain ...


    votre commentaire
  • http://www.wat.tv/video/adam-eve-ce-qu-on-ne-a-jamais-4teyv_3n397_.html

     

    Un clip très moderne, coloré et dynamique sur une des meilleures chansons de l'album.

    Toutefois, je ne suis pas fana du tout de la nouvelle coupe de cheveux de Thierry ...

    Quelle horreur !!!

    Cependant, très agréablement surprise de l'ensemble (et le baiser final ouh la la très hot !!) et j'ai l'impression que le spectacle va être très réussi ...

    Visuellement ça m'a l'air fabuleux ...

    Verdict le 18 février prochain où je serai en la place avec mes copines ... :)


    votre commentaire
  • Thierry et Cylia étaient jeudi dernier en promotion marathon sur Marseille. Après une interview à Radio Maritima sur Martigues, ils sont venus dans l'enceinte de RFM, radio située à ......... dix minutes de chez moi ... (avant de terminer à Radio Star en fin d'après-midi)

    Ni une ni deux, avec une Syella, une thy-copine, on s'organise pour y aller ... bingo .. à deux, on se sent plus fortes pour pousser les portes et se présenter ...

    Et nous sommes accueillies comme des reines, super gentiment, on nous déroule le tapis rouge, nous offre le café ... et c'est à l'instant où je sirote ma première goutte que Sieur Thierry arrive accompagnée de sa "manager" (ouh la la pas commode celle-là !!) et de Cylia, tout sourire ...

    Je repose prestement ma tasse en carton sur le comptoir pour saluer Thierry qui ne peut que nous passer devant et ne pas nous louper puisque nous étions postées à l'entrée et que le couloir était fort étroit ...

    Le coeur emballé et la main tremblante je lui dis un bonjour enthousiaste, lui demande s'il ne m'a pas oubliée (non non), s'il se rappelle de moi (oui oui), et lui offre un "ça me fait plaisir de te voir" pour obtenir en réponse "moi aussi" ... !! non je n'ai pas rêvé, il m'a dit "moi aussi", Syella me le confirme au moins six fois !!!

    On nous installe dans un coin le temps de l'enregistrement et nous entendons l'émission concomitamment dans les haut-parleurs, j'aperçois Thierry derrière la vitre ..

    Ensuite, nous avons pu rester environ un quart d'heure avec eux deux, à discuter de tout et rien, à faire des photos ...

     

    J'ai été vraiment très heureuse de revoir Thierry après ... hum ... trois ans ? quatre ans ? ...

    Notre complicité intacte, son air taquin et son humour sous-jacent toujours présents, il était détendu, souriant, épanoui, l'air vraiment bien dans sa peau et heureux de toute l'aventure "Adam et Eve" ...

    Rendez-vous sur la scène parisienne du Palais des Sports à partir du 31 janvier 2012 ... moi j'y vais avec mes copines le 18 février ... et il a intérêt à assurer le petiot ^^^^ je lui ai mis la pression !! lol ...

    C'était vraiment un moment très privilégié et très intime (puisque nous n'étions que deux ... et pas des groupies non non !!) et je crois que c'est un souvenir qui restera inoubliable ...

    (toutes mes photos sur Facebook)


    votre commentaire
  • Une semaine après sa sortie (24 octobre 2011), l'album est plutôt bien placé dans les "charts" (6ème toutes catégories confondues).

    Je suis agréablement surprise de l'ensemble assez hétéroclite ... plusieurs styles de musique s'y côtoient plutôt harmonieusement .. il n'y a donc pas vraiment d'unité mais c'était prévisible (et annoncé dans plusieurs interviewes) pour ce type d'album qui n'est qu'une compilation de chansons qui ne prendront réellement vie que sur scène dans le cadre d'un spectacle cadré, préparé, rigide, construit ...

    Des individualités se détachent, Thierry Amiel bien sûr en tête avec sa toujours aussi incroyable voix et qui endosse son premier rôle plutôt facilement (je dirais même avec une aisance déconcertante, lui qui était si timide et réservé ...) et Cylia qui a également une bien jolie limpidité dans son timbre qui se marie parfaitement à celle de son partenaire.

    Une fois passé le premier titre un peu trop mielleux à mon goût bien que pas si désagréable toutefois, certains autres sont très réussis, Pascal Obispo est un sacrément bon mélodiste et il nous le prouve encore une fois, abordant avec intelligence et subtilité différents sujets importants.

    Je suis fan de l'artiste depuis ses débuts (ses trois quatre premiers albums sont réellement excellents et ont longtemps tourné en boucle chez moi ...) et même si j'ai un peu de mal avec la personnalité du monsieur, je suis toujours assez séduite par ce qu'il nous propose.

    Ici, les chansons qui me plaisent le plus sont Les passages, De l'autre côté, Game Over, Ce qu'on ne m'a jamais dit ... quant à Ma Bataille qui clôture l'album en version piano-voix, c'est juste sublime à tomber par terre ...

    Thierry en plus est toujours aussi charmant (il vient de fêter ses 29 ans ... comme le temps passe ... on l'a connu tout minot ... !! c'est un homme maintenant !! ...) ...

    N'hésitez pas à écouter ce bien joli album en prélude au spectacle dont la première aura lieu le 31 janvier 2012 au Palais des Sports à Paris ...

    http://www.deezer.com/fr/music/adam-eve/adam-eve-la-seconde-chance-1280616


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique