• votre commentaire
  • Après le concert de vendredi soir, Cédric (The Artist ...) s'est produit en showcase au Cultura ...

    Le contexte et la configuration sont ici totalement différents, il est accompagné seulement de ses deux guitaristes ... et j'avoue avoir finalement davantage apprécié ce concert au précédent, le son y est considérablement meilleur, et je me suis confortablement installée dans un fauteuil souple idéalement placé (pour les photos c'est beaucoup mieux) ...

    Comme à son habitude, quel que soit le nombre de spectateurs, Cédric se donne à fond, y met tout son coeur et trempe la chemise ...

    Quelques personnes s'attardent le temps d'une chanson ou deux, le présentoir se vide ...

    Je suis encore vraiment transportée ... comme d'habitude ... même si j'avoue un peu moins aimer certains titres, je suis tellement charmée par sa voix et ses qualités d'interprète que je ne peux qu'être conquise (euh ... ne l'étais-je pas déjà depuis longtemps ??? ...................... si !!!!! .... mais bon encore plus !!!! .....)

    Et surtout il est tellement généreux, dans le partage et la complicité ... je suis définitivement et irrévocablement séduite ...

    A tout jamais ...

    Pour toujours ...

    Comme l'indique l'affiche (ce n'était pas fait exprès bien sûr mais la promotion de la sortie DVD du film est bienheureuse ...!!) , il est The Artist ... le grand et l'unique ... pour toujours et à tout jamais ...

    (ps : toutes mes photos sur Facebook ...)

    MERCI CEDRIC

    DU FOND DU COEUR

    MERCI


    votre commentaire
  • Un an et demi que je n'avais pas vu Cédric en concert !!! un an et demi ... !!! un siècle, une éternité ... le dernier remonte à Septembre 2010 lorsqu'il s'est produit en première partie de Nilda Fernandez ...

    C'est dire que j'attendais celui-ci impatiemment et que j'ai surtout eu l'opportunité d'y aller grâce à une amie sans laquelle je n'aurais certainement pas pu m'y rendre ... (merci à toi ô âmie ... :) ... smiley qui se prosterne !!)

    Bref ...

    Nous voilà donc en la place, à la même table que la dernière fois (!!), et après le délicieux repas, Cédric envahit l'espace avec ses musiciens (Lionel, Simon et Sébastien) ... 

    Dommage que le son ne soit pas optimum et que la batterie couvre un peu le reste en résonnant, mais rien ne me perturbera ... j'apprécie l'instant à sa juste valeur, précieux, inestimable ...

    Car il est magique cet instant-là, Cédric défend - enfin - son album sur scène .. son album sorti le 5 mars dernier et qui tourne beaucoup dans mes oreilles ...

    Enfin cet album tant attendu existe ... et non seulement existe mais se transpose magnifiquement en live ...


    Cédric nous propose quasi l'intégralité des titres, de Attendez, le premier single, à Sauver en passant (dans le désordre) par La horde sauvage, sauvage et entraînante, Un jour de solitude par semaine, La valise en acoustique qui me bouleverse, La foule des choses dont les allitérations résonnent agréablement, De l'autre côté, Balade sur les toits, autant de chansons toutes plus magnifiques les unes que les autres, mais le summum de mon émotion est dans les interprétations sublimes de Haven't we met (aux accents biolesques ...) et surtout Reviens (ma préférée) qui me laisse en apnée totale à chaque fois.

    Ces deux titres ne succèdent dans une parenthèse enchantée d'une bonne dizaine de minutes, ma machoire se décroche, je meurs ...

    Sur scène, Cédric, bourré d'un charisme déconcertant, donne une dimension surnaturelle à ses compositions (quel guitariste tout de même ... !!! il ne fait pas que gratouiller ... !! loin de là ... !!) et textes ... il les vit, les ressent, les transcende, y met un peu de folk, un peu de rock, parle de sa mer, de ses amours, de ses peurs, de rencontres, de séparations, de retrouvailles ... il conclut chaque morceau par des élans vocaux qui vous scient et vous scotchent à la chaise ... un style atypique et si particulier qui n'appartient qu'à lui ... et nous, pauvres spectateurs démunis, ne pouvons qu'être totalement sous le charme de ses incroyables interprétations tellement animées, vivantes, troublantes ... de sa voix veloutée, puissante, maîtrisée et nuancée, il vous envoûte en un quart de seconde ... il a parfois des petits décrochés vocaux qui vous retournent les sangs ... le tout est d'une sensualité renversante ... impossible de résister, ne même pas chercher à résister, se laisser aller divinement, baisser la garde, relâcher les tensions, vibrer ...

    Quel bonheur de retrouver ces sensations, dans ma gorge serrée coulent des larmes nouées d'émotion, mon coeur palpite, les frissons m'envahissent ... que c'est divin ...

    Après le concert qui dure environ une heure (c'est trop court, nous avons tenté un rappel, las la salle est presque vide ...), Cédric, toujours disponible et gentil, se prête au jeu des dédicaces (toujours aussi longues, jolies et touchantes) et des photos ...

    Cet artiste est non seulement un immense artiste mais aussi un homme au coeur d'or ...

    Quelqu'un de rare et cher ...

      

        

    (ps : toutes mes photos sur mon Facebook)


    votre commentaire
  • DEMAIN DEMAIN DEMAIN DEMAIN

    Après avoir proposé un concert hier soir à Paris, Cédric O'heix sort son premier album qui sera enfin disponible DEMAIN lundi 5 mars 2012 ...

     

    Pour vous en proposer un exquis avant-goût un de mes titres préférés


    votre commentaire
  • Cédric O'heix vient de l'annoncer à l'instant ...

    LA SORTIE OFFICIELLE de l'album (physique et numérique) est fixée au 5 MARS PROCHAIN ...

    Et le prochain maxi le 6 février ...


    Enfin on va avoir cet album tant attendu entre nos mains ...

    Ca pour une nouvelle, c'est une bonne nouvelle ...

    Merci ♥ Cédric ♥

    Rendez-vous sur Noomitz ..

    http://www.noomiz.com/cedricoheix?trid=54077&f=124


    votre commentaire
  • Bon je vais essayer d'être un peu plus diserte sur ce clip après avoir exclamé des AAAAAAAAAHHH, OOOOOOOOOOH et EHEH !! et autres "J'adore" brefs et concis, résumant parfaitement bien mon ressenti, mais qui je l'avoue n'en disent pas très long.

    Après avoir visionné plusieurs fois le clip, il faut avouer que je suis vraiment séduite par la qualité des prises de vue et du montage, surtout sur les vingt dernières secondes.

    Hors celles réalisées sur le parking lesquelles, malgré un coucher de soleil frôlant le bitume et des contre-jour réussis, ne sont pas non plus transcendantes ... quoique en le revoyant si quand même elles sont bien, Cédric est souvent grandi par une caméra placée en contre-plongée ..., il y a plein d'autres magnifiques images. Et surtout d'excellentes idées.

    Tourné, je pense pour l'essentiel voire dans son intégralité - il y a plein d'endroits que je ne connais ou ne reconnais pas - à Marseille (j'ai reconnu la tour CMA CGM et certains plans du Vieux Port il me semble, j'espère ne pas me tromper sinon je me tape la honte !!) et/ou alentours, le clip est très visuel et lumineux (il y a semble-t-il des plans tournés dans la banlieue parisienne ...).

    Par moments, Cédric est juste collé devant, les montages sont grossiers mais amusants, mais par d'autres il y a une vraie recherche artistique.

    Le réalisateur, Nicolas Garnier, joue beaucoup sur les ombres et les lumières, sur le jour et la nuit, sur la vitesse, sur les ralentis, sur les focales. Cédric est mis en valeur par des profils dénudés, par des visages à peine perceptibles, le soleil flirte avec sa peau et caresse les contours de sa silhouette.

    La chanson est belle et le texte, intelligent et bien écrit, colle assez bien à l'image (Cédric qui se noie n'est pas qu'une métaphore) dans laquelle il y a beaucoup de lignes de fuite horizontales et verticales (les rayons qui tombent, les reflets qui brillent, les phares des voitures qui défilent, les bateaux, les rails) et une judicieuse utilisation des couleurs, des volumes, des profondeurs et des perspectives.

    Je nuancerai juste en mettant un léger bémol sur le final avec les chœurs il y en a un peu trop je trouve dans une envolée quasi-lyrique qui coupe le ton pop-rock du titre, j'aurais aimé que Cédric conclue sa chanson avec sa voix - et quelle voix qui m'enchante et qui me fait planer et qui me laisse coite -, même si la superposition et la succession rapide des images qui en deviennent parfois quasi-subliminales sont superbes et que ce montage rajoute une vraie dimension au clip.

    Un clip vraiment réussi au visuel extrêmement soigné et j'espère que Cédric O'Heix séduira le public. Les amateurs et les fidèles apprécieront, j'espère que plein d'autres embarqueront dans le voyage pour le porter le plus haut possible sur la voie du succès.


    votre commentaire
  • AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRGHGHGHGH ...

    C'est magnifique ... j'adore ... il y a de sublimes images et de superbes contre-jour ...

    Bravo Cédric .. beau travail pour un beau titre ... (même si je ne suis pas super méga fana des choeurs ...)


    votre commentaire
  • Mercredi soir, j'ai eu l'opportunité de voir ce qui est à mon sens un des plus beaux concerts que j'ai jamais vu dans une salle magnifique (fauteuils ouatinés et moelleux .. !!) et mythique (c'est le Palais des Festivals quand même !!!) ... Cédric envahit l'espace vers 20 h et des poussières pour 45 minutes d'une première partie transcendante .... la "horde sauvage" est en scène et nous propose les titres fédérateurs .................. de l'album à venir .................................... !!????? : Reviens, De l’autre côté, Celtic Ukulele (dont le texte est totalement modifié (stupeur !!!) et sur laquelle on a le droit au son de la fameuse mandoline (joli .. !!), Sauver, Un jour de solitude par semaine, La foule des choses, Balade sur les toits, La horde sauvage et Attendez (dans le désordre ..) .. (je crois que j'en oublie un ou deux ..) 

    Cédric a la voix sûre, le rock bien tenu, les musiciens (dont Gwen Madoux petit nouveau dans l'équipe ex-membre des Négresses Vertes .. Cédric sait s'entourer !!!) (et on y retrouve Polérik Rouvière, Gaet Allard, Julien et Pascal (ce dernier travaille avec entre autres La Grande Sophie .....) claquent les mélodies, je plane, je rêve, je voyage, je nage, je vole .. Cédric a le don de me transporter, de me bouleverser, de me tétaniser .. je suis paralysée de plaisir et de bonheur .. ça me paraît trop court j'en voudrais encore et encore ...

    L'homme qu'il est transparaît dans ses textes, sa générosité se ressent, il partage, il s'offre et nous offre, il donne tout, en terminant ses chansons sur des vocalises fabuleuses qui me scotchent au fauteuil ... bref je vibre, j'adore .. !!

    Après quelques minutes d'interlude pendant lesquelles l'orchestre s'installe, Nilda Fernandez enfin est là .. d'une classe folle, le cheveu frôle l'épaule et s'est un peu éclairci avec le temps lui octroyant une sorte d'aura particulière, veste longue, chemise blanche, cravate ... il a ce truc bien à lui, cette présence incroyable et une prestance rare ...

    Et après la transportation volcanique oheixienne, je sais que Nilda aussi va m'enchanter ... et je trépigne d'impatience ..

    J'aime tellement cet artiste qui m'accompagne depuis de nombreuses années .. ses textes sont superbement écrits, ses mélodies sont douces et mélodieuses ... la voix est claire, haute, frôlant souvent le nirvana ...


    Accompagné d'un orchestre philharmonique dirigé par une de ses amies Nathalie Marin, il en impose ... il est petit de taille mais immense de talent ... sa voix a pris des accentuations plus graves, toujours sûre, technique et limpide, mais elle a un peu changée .. mais peu m'importe, au contraire je redécouvre les chansons  (j'en connais 80 %) qui sont magnifiées, sublimées par l'orchestration, les arrangements (faits par lui-même .. !! respect ... !!) et .. l'absence .. je regrette juste que sur toute la première demi-heure les titres s'enchaînent sans coupure, sans parole, sans esbrouffe certes mais on ne peut applaudir, on ne peut réagir, juste on savoure la beauté de l'instant (l'introduction avec le mix entre Bellissima et L'invitation à Venise me laisse sans mot) dans une sorte de silence respectueux et de béatitude suprême .. mais c'est frustrant de ne pouvoir remercier l'artiste ... de ne pouvoir échanger .. j'espère en mon for intérieur à ce moment là que le spectacle ne sera pas trop court, froid et impersonnel ... et en fait non car heureusement Nilda a su captiver le public par des moments de pure grâce, magiques, en proposant par exemple un Madrid Madrid à la guitare (j'adore cette chanson .. une de ses meilleures à mon sens) et autres titres tout en douceur (y compris une sublime reprise de Avec le temps à foutre les frissons !!) ... quelques guest stars participent à la soirée (mais pas Calogero malheureusement pourtant annoncé .. dommage !!) et accompagnent Nilda l'un à la guitare flamenca (Serge Lopez), l'autre à l'accordéon, habité (Alejandro Barcelona), ou encore au violon (Laurent Korcia) ...

    J'aime Nilda Fernandez et sa liberté, son côté bohème et troubadour, sa luminosité .. il se dégage de lui une certaine magie .. il est totalement atypique et original ... sincère et touchant ... généreux et bouleversant .. il alterne les titres en français et ceux en espagnol lorgnant de temps à autre vers des musiques ibériques ... il raconte de belles histoires et ses errances ... il nous embarque avec lui dans une sorte de voyage intemporel  ... l'émotion est là, palpable et tendue ...

    J'ai conscience que ce concert était unique et exceptionnel et que l'on a vécu là quelque chose d'inoubliable .. c'était grandiose et extraordinaire .. une parenthèse enchantée et enchanteresse ..

    Nilda reste sur scène presque deux heures et a le droit à trois standing ovations bien méritées .. concluant sur un Nos fiançailles poignant  ... un artiste d'une sacrée envergure telle celle de l'aigle qui s'envole à la fin de la chanson ....

    Après le concert j'aimerais bien le rencontrer mais j'ai trop envie aussi de passer du temps avec Cédric et Annabelle .. je choisis de rester avec eux et leur famille respective ..

    Je suis venue surtout pour Cédric ... c'est lui que j'aime .. !!!! (il est mon number one des number ones !!) ... et merci Cédric de ces moments après concerts où l'on passe toujours du temps pour échanger et faire .. au moins une photo ensemble .. (je sais je suis une chieuse avec mes photos souvenirs looooooool) ...


    Pas vu Nilda Fernandez après .. pas grave allez ce sera pour une prochaine fois .. j'espère ..

    Mais cette soirée était vraiment MAGIQUE ... SUBLIME ...

    Je n'ai pas pu faire de photos pour deux raisons essentielles : c'était interdit et j'ai oublié ma carte mémoire !!!!!!!!!!!!!!! mais je vous propose les clichés de Sandrine Mulas, photographe fort talentueuse ..

    MERCI CEDRIC ET MERCI NILDA JE VOUS AIME



    votre commentaire
  • Cédric O'Heix pour le réveil dominical rien de meilleur .... je plane ... j'adore ...

    Il me fait mourir de plaisir ... je fonds ... (depuis ce matin je n'écoute que lui ...)

    Il me manque ...

    Inégalable et inégalé (même si j'adore tout plein d'artistes pour moi lui c'est le top du top ...)


    THE MUST ... THE NUMBER ONE ...


    votre commentaire
  • Le myspace de Cédric vient de passer le million de visites ..

    Enormissime ..

    Bravo Cédric ...

    J'attends l'album avec impatience et surtout des concerts, des concerts et encore des concerts .... !!!!



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique