• Synopsis : Elle est rousse. Elle est écossaise. Elle aime le rugby et la cornemuse. Elle vit à Londres, mais se considère en exil. Elle a un fichu caractère et une sacrée descente au whisky.
    Elle s'appelle Imogène McCarthery... du clan des McLeod !
    En ce beau jour de mai 1962, Imogène, secrétaire à l'Amirauté, vient une nouvelle fois d'humilier son supérieur hiérarchique. C'est l'esclandre de trop. Dans le bureau de Sir Woolish, le grand patron, Imogène s'attend à être congédiée...
    Contre toute attente, elle se voit confier une mission secrète : convoyer les plans d'un nouvel avion de guerre jusqu'à un contact en Ecosse, à Callander... son village natal !
    Quelle coïncidence !... Quel signe du destin !...
    Imogène agent secret... Voilà de quoi en remontrer à ces satanés Anglais et faire la fierté de son défunt père.
    En montant dans le train qui la ramène au pays, Imogène ignore ce qui l'attend : une machination qui la dépasse, trois agents bolchéviques sans pitié, mais surtout, Samuel Tyler, son grand amour de jeunesse brisé par un terrible secret.

    Je pense que ma critique va être bien plus brève que le synopsis : AFFLIGEANT !!!

    J'ai rarement vu un film aussi nul .. pathétique ...

    Je me suis fait chier, j'ai pas arrêté de bailler, et chose rarissime je suis sortie avant la fin .. je pense .. !!!!! car les premières phrases du générique final à l'écran je suis partie et quand j'ai vu l'heure je me suis dit que le film était exceptionnellement court !!!!!!!!!!!!!!!! HEUREUSEMENT !!!!!!!!!!

    Bref rien à en dire : Catherine Frot et Lambert Wilson offrent le minimum syndical, le scénario tient en une ligne et les dialogues sont poussifs et récités ... quant à la réalisation, c'est du niveau zéro !!!!

    Bon j'arrête là ... ca ne mérite guère plus ... à zapper .. !!!



    votre commentaire
  • Synopsis : Ils sont cinq frères semblables et pourtant différents, élevés par une mère devenue veuve trop tôt. L'un d'eux s'était éloigné de la famille, lorsqu'il réapparaît, poursuivi par un gang de trafiquants, il se réfugie parmi les siens en leur révélant un secret. Les cinq, ensemble, vont trouver l'énergie de se défendre et le moyen de venger la mémoire de leur père assassiné...

    Si vous voulez ne serait-ce que cinq bonnes raisons d'aller voir ce film je vais vous les lister :

    1 - Patrick Bruel

    2 - Pascal Elbé

    (ou vice versa)

    3 - Vincent Elbaz

    4 - Eric Caravaca

    5 - Mathieu Delarive

    et je dirais même plus, il y a mille autres bonnes raisons : un scénario et des dialogues superbement écrits, une image magnifique à la sensualité palpable, une réalisation cadrée et maîtrisée, une musique prenante, une incroyable intensité de tout instant, une fin pétrifiante ...

    Alexandre Arcady signe un chef d'oeuvre qui m'a pris aux tripes, qui m'a foutu les frissons, qui m'a laissée scotchée à mon fauteuil, sans voix et en larmes ..

    Bon certes les acteurs y sont pour beaucoup, car le casting cinq étoiles franchement bravo quoi !!! ... très crédible la bande des cinq en frères ... ils se ressemblent .. on les sent si complices, si proches, si intimes ... sans oublier les seconds rôles féminins, Françoise Fabian en tête, Caterina Murino sublime et Judith El Zein très juste ...

    Patrick Bruel crève l'écran ... il trouve ici un rôle qui lui va comme un gant ( .... ) et retrouve Alexandre Arcady avec lequel il a collaboré sur plusieurs films (il ne faut pas oublier que c'est Arcady qui l'a fait débuté dans Le Coup de Sirocco ..) .... il est juste parfait et d'un charisme exceptionnel ... les quatre autres sont tout aussi excellents (mon Pascal chéri d'amour est craquantissime mais Eric Caravaca, déjà aperçu et apprécié, est la vraie révélation du film pour moi .... mais bon Vincent Elbaz est génial aussi ... et bon Mathieu Delarive super également !!!!!) ...

    Mais le film (tout comme la bande annonce) m'a fait dresser les poils sur les bras ... la moëlle épinière glacée .. le coeur palpitant .... bref une émotion de deux heures durant qui m'a anéantie ..

    L'intrigue est bien menée, de bout en bout, le suspense est omniprésent, l'action est superbement mise en scène ... c'est très prenant ... Marseille est  magnifiée sous un soleil radieux, Paris est gris et froid .... d'ailleurs le film est tout en contraste tant dans l'analyse des personnages et la façon dont chacun est traité que dans la manière d'être mis en images ... Alexandre Arcady alterne avec intelligence les scènes d'action et les scènes de tête à tête et d'affrontements familiaux ... on a rarement vu à l'écran une telle fratrie unie et soudée "à la vie à la mort" ... on y sent une grande part de vécu et de vérité, il est très réaliste et très humain ... et d'une très grande authenticité ...

    Et la fin est tout à la fois sublime et terriblement émouvante, j'ai pleuré comme une madeleine .. on passe du noir au blanc, du sombre au clair, de l'ombre à la lumière, du désespoir à l'espoir ...

    Ce film m'a énormément marquée et je l'ai trouvé vraiment MAGNIFIQUE .... (sans oublier d'écouter la chanson du générique final jusqu'au bout .... Patrick Bruel interprète un titre en hébreu à vous filer la chair de poule ....)

    A ne louper sous aucun prétexte ..


     


    1 commentaire
  • Synopsis : Arcachon. Mois d’août. Jean-Pierre Savelli, employé aux Mutuelles d’Assurances de Clermont-Ferrand, apprend que Valérie, sa fiancée, veut faire un break. Pour se ressourcer et retrouver calme et sérénité, il décide de changer de destination de vacances... Il atterrit au Camping des Flots Bleus et tombe sur Patrick Chirac et sa bande de campeurs irréductibles. Les vacances peuvent commencer ! Apéro !

    Je suis allée le voir un peu par dépit ou faute de mieux, craignant un navet ...

    Déjà le premier, bien que sympathique, ne m'avait pas transportée plus que cela, étant précisé que je ne suis pas fan du tout du "comique" Franck Dubosc dont le personnage ne me séduit pas plus que ça ...

    Ici, nous retrouvons tous les ingrédients du premier qui ont fait son succès : les beaufs (Claude Brasseur qui s'encroûte un peu dans la facilité, Mylène Demongeot qui est ici très effacée ..), le couple qui se titille et s'engueule mais qui s'adore (Antoine Duléry un peu flasquounet dans tous les sens du terme, Mathilde Seigner bien foutue la garce et égale à elle-même ..), le paumé qui débarque sans savoir où il met les pieds (Richard Anconina sans surprise mais toujours aussi touchant) et bien sûr THE Patrick Chirac (Franck Dubosc réendosse le "costume" avec aisance même s'il en fait un peu trop ou pas assez ...) ...

    Cependant, j'ai passé un bon moment car, malgré un scénario un peu faible qui s'essoufle très vite, il y a de bons gags et de bonnes répliques qui font mouche ... Fabien Onteniente signe un film un peu planplan à la réalisation convenue et sans relief mais qui a le mérite d'être divertissant ... 

    Car aussi j'ai eu l'occasion de voir le postérieur digne de ce nom de Laurent Olmedo (le devant est aussi intéressant que le derrière d'ailleurs), acteur que j'aime suivre dans RIS (je crois que je l'aime car il ressemble beaucoup à un de mes ex !!!) ...


    Bon c'est vite vu et vite oublié, mais toutefois on apprécie le tout à la sauce "on rigole on rigole mais on rajoute la petite touche d'émotion finale" qui vous titille la fibre "sensibilité" ...

    Mais bon on ne fait pas non plus dans la finesse, autant parfois c'est drôle autant à d'autres moments c'est un peu lourd ...

    Pas totalement indigeste donc mais qui peut attendre une diffusion à la télévision !!!!!!!!!!

    (ps : je viens de revoir le premier opus à la télé justement et finalement je crois que je préfère le deuxième un peu plus enlevé et plus souvent drôle .. !!!!) ...


    votre commentaire
  • Synopsis : En cette année 1912, Adèle Blanc-Sec, jeune journaliste intrépide, est prête à tout pour arriver à ses fins, y compris débarquer en Égypte et se retrouver aux prises avec des momies en tout genre. Au même moment à Paris, c'est la panique ! Un œuf de ptérodactyle, vieux de 136 millions d'années, a mystérieusement éclos sur une étagère du Jardin des Plantes, et l'oiseau sème la terreur dans le ciel de la capitale. Pas de quoi déstabiliser Adèle Blanc-Sec, dont les aventures révèlent bien d'autres surprises extraordinaires...

    Bizarrement, si la réalisation de haute-volée ne le prouvait pas, on pourrait croire que ce film n'est pas un Luc Besson ... il ne ressemble en rien à ce qu'il nous a habitué à signer ... et finalement c'est ça que j'aime ici ...

    Car nous assistons avant tout à un film d'aventures doublé d'une délicieuse comédie toute en décalage, dotée d'un certain charme désuet, quelque peu détonnante par une sorte d'anachronisme permanent entre les décors et costumes somptueux du début du 20ème siècle et l'incroyable modernité de l'héroïne tant dans son attitude que dans son langage ....

    C'est bourré de références cinématographiques toutes plus drôles les unes que les autres (Jean-Paul Rouve en ersatz de Rudolph Valentino ça vaut son pesant de cacahuètes ..), c'est très bien adapté et dialogué, fidèle à la BD de Tardi (que je ne connais que très peu cependant), et surtout et avant tout superbement filmé comme Luc Besson sait si bien le faire ... quel génie quand même ce type ... ici on sent qu'il s'est amusé comme un gamin et qu'il y a puisé et mis toute son âme d'enfant ... son enthousiasme déborde de l'autre côté de l'écran et on ne peut que le ressentir ... on sent aussi son perfectionnisme et son exigence car tout est pensé et réfléchi jusque dans les moindres détails : le placement des acteurs, les effets spéciaux, les décors, les traits d'humour ...... c'est très riche et ça fourmille d'idées ... qui plus est, ce n'est ni prétentieux ni mégalomane ... Luc Besson ici n'a d'autre ambition que de divertir et il y réussit grandement ...

    Les acteurs sont tous excellents, menés tambour battant par une Louise Bourgoin fraîche et pimpante, parfaite (presque trop, il lui manque parfois une petite touche de sincérité et, du fait qu'elle connaisse son texte sur le bout des doigts, est parfois quelque peu trop théâtrale) dans son rôle d'Indiana Jones en jupon(s), qui crève l'écran et qui dynamise tout ça avec brio ... elle a beaucoup de classe, porte merveilleusement bien le costume, et puis de temps à autre nous sort une petite pique pleine de dérision et à d'autres moments nous montre une belle sensibilité ... en tout cas elle a un charme fou et un allant incroyable ...

    Les trois acteurs masculins, Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve et Mathieu Amalric, méconnaissables, campent leurs personnages avec beaucoup de conviction ...

    Du coup, on oublie vite les quelques faiblesses du film résidant parfois dans des petites baisses de rythme ... car ce n'est pas non plus la grande claque ... fort plaisant et divertissant (on ne voit pas le temps passer je l'ai même trouvé très court j'en redemandais encore), il ne va pas non plus entrer dans ma liste des incontournables et cultissimes ...

    Mais je me suis régalée, j'ai souvent rigolé, j'ai même versé une petite larme (la scène de la partie de tennis est magnifique), je me suis emballée devant certaines scènes spectaculaires (tout le début en Egypte est génial), donc pas complètement séduite mais toutefois agréablement surprise ...

    Merci Luc de m'offrir du plaisir encore et toujours ... car quand même, on aime ou on n'aime pas, mais il faut avouer en toute objectivité qu'il est un des meilleurs réalisateurs du monde ... vrai, il est loin des immenses Nikita, Léon, Subway ou encore Angel-A sans oublier bien sûr Le grand bleu et Le cinquième élément, mais on sent toujours sa patte unique et magique ...

    (ps : j'aime beaucoup l'affiche qui reflète réellement l'esprit du film, et le générique de fin est très chouette (la chanson interprétée par Louise Bourgoin et Thomas Dutronc est très réussie) ... et surtout ne partez pas dès les premières notes .. écoutez jusqu'au bout d'autant que le film n'est pas fini .....)


    1 commentaire
  • Synopsis : Tyler est un jeune New-yorkais de 22 ans en rébellion contre sa famille et la société suite à un drame familial. Après une altercation avec un policier, il décide de se venger en séduisant la fille de celui-ci. Mais Ally se révèle être une jeune fille fragile et imprévisible dont il va tomber fou amoureux. Ce qui ne devait être qu'une plaisanterie cruelle se transforme vite en une histoire qui les marquera à jamais...

    J'ai un peu mal vécu ce film romantico-dramatique pour en avoir trop lu dessus et savoir donc à quoi je m'attendais et quelle en serait la fin ... terrible erreur ...

    Je pense que j'aurais été autrement émue si j'y étais allée totalement vierge de toute idée et a priori ...

    Du coup, je suis passée un peu à côté mais cependant j'ai bien aimé ... avec la larmichette à l'oeil quand même ...

    L'écriture est très jolie, bien développée, bien enveloppée dans des volutes qui s'évaporent au gré du temps qui passe et qui s'effrite lentement ...

    Car ce qui est fort dans ce film et là où il tire toute sa quintessence c'est dans les cinq minutes de conclusion ... après "l'événement" ... dans ces cinq minutes où on réalise que l'essence même de la vie réside dans l'importance et la durée des moments passés avec ceux qu'on aime ....

    Du coup, même connaissant la fin, il mériterait d'être revu pour en saisir toutes les subtilités parsemées ça et là ...

    Pour mieux comprendre la psychologie des personnages toutefois très étoffée ...

    Certaines scènes cependant tirent un peu en longueur mais d'autres sont très touchantes car sublimées par de très bons acteurs (et une image très travaillée) ... car Robert Pattinson n'est pas qu'un vampire assoiffé de sang (Twilight !!) il est également un acteur ... bon il est encore aux balbutiements de sa carrière et a encore beaucoup à prouver, mais il campe ici avec une certaine conviction un jeune homme paumé à la recherche de l'amour ...

    Mais j'ai été surtout séduite par l'excellente prestation d'Emilie de Ravin (Lost !!) qui m'a énormément bouleversée .. je l'ai trouvée très juste, humble et magnifique ...

    Sans oublier bien sûr mon beau Pierce Brosnan chéri lequel, bien que peu présent à l'image, a un rôle primordial ... s'avérant être le pivot central de toute l'histoire ...

    Certes on pourrait parfois trouver ennuyeux certains passages mais le tout est construit pour que ces moments "ennuyeux" prennent une toute nouvelle intensité à la fin du film ...

    Franchement une très belle surprise qui aurait eu un impact encore plus grand sur moi si je n'avais pas su la fin ... j'avoue quand même que ça m'a un peu gâché une partie du plaisir ... sans que ce soit un thriller au suspense haletant, c'est quand même assez gênant .. !!

    Mais bon bien quand même ... très bien même .. !!!



    votre commentaire
  •  

    Synopsis : La dernière bataille pour le pouvoir met en scène des hommes contre des rois et des rois contre des dieux. Mais la guerre entre les dieux eux-mêmes peut détruire le monde. Né d'un dieu mais élevé comme un homme, Persée ne peut sauver sa famille des griffes de Hadès, dieu vengeur du monde des Enfers. N'ayant plus rien à perdre, Persée se porte volontaire pour conduire une mission dangereuse et porter un coup fatal à Hadès avant que celui-ci ne s'empare du pouvoir de Zeus et fasse régner l'enfer sur terre. A la tête d'une troupe de guerriers courageux, Persée entreprend un périlleux voyage dans les profondeurs des mondes interdits. Luttant contre des démons impies et des bêtes redoutables, il ne survivra que s'il accepte son pouvoir en tant que dieu, qu'il défie son destin et crée sa propre destinée.

    Les films sur la mythologie ont tellement envahi les écrans que scénaristiquement parlant ils ne peuvent malheureusement plus nous surprendre et celui-ci n'échappe pas à la règle ..

    Les histoires de dieux, demi-dieux, déesses, mi-hommes, mi-démons etc franchement on en a vues, revues et rerevues ..

    Cependant, celui-ci m'a attirée par son affiche alléchante (Sam Worthington quand même !!!) et surtout par ce que pouvait y apporter la 3D ...

    J'avoue que cela lui confère un côté spectaculaire qui ajoute une réelle plus-value au film qui sans cela aurait pu apparaître quelque peu insipide ...

    Car il alterne le bon et le mauvais : des scènes ennuyeuses à mourir qui ne sont que blablas insignifiants, surfaites et mal faites, et d'autres de pure action, des combats brillamment mis en scène et filmés, et autres scènes magnifiques aux images fabuleuses ...

    Et puis il faut avouer que Sam Worthington en 3D on en mangerait .. que Liam Neeson et Ralph Fiennes sont toujours aussi classe ... et que Nicholas Hoult, un célèbre inconnu, ressemble à s'y méprendre à ................ Thierry Amiel ...


     (c'est peut-être pas flagrant sur cette photo mais je vous jure que si !!!!) ...

    Reste que la réalisation de Louis Leterrier, un des rares français qui a su s'imposer aux Etats-Unis, est un peu à la ramasse, pas vraiment à la hauteur de ses ambitions, manquant singulièrement de maestria et de magistralité, et n'utilisant pas la 3D à sa juste dimension ... à part un final somptueux et quelques effets spéciaux assez réussis (j'aime beaucoup toute la séquence aux enfers ....), le reste est un peu trop conventionnel ...

    Du coup, on a un peu de mal à s'impliquer .... surtout quand on se surprend à constater que certaines séquences sont quasiment des plagiats de certaines d'Avatar !!!!!

    Donc relativement sympathique tout de même mais loin d'être transcendant vraiment en-deça de ce à quoi j'aspirais en allant voir ce film qui aurait pu être extraordinaire mais qui ne l'est franchement pas ... dommage ...



    votre commentaire
  • Synopsis : Lors d'une ronde de nuit qui tourne mal, Simon et Julie, deux simples gardiens de la paix, blessent un jeune cadre qui a abattu sans raison un de leurs coéquipiers. Accusés à tort de bavure et lâchés par leur hiérarchie, ils décident de prouver leur innocence en enquêtant sur la drogue responsable du coup de folie de leur agresseur.

    Autre film, autre chose, tout autre chose ...

    On plonge ici dans un policier sombre, dur mais réaliste, bien que parfois le scénario est quelque peu alambiqué et jalonné d'incohérences, manquant parfois de crédibilité, mais dont l'atmosphère étouffante vous broye l'intérieur ... hypertendue, la réalisation de Nicolas Boukhrief (Le Convoyeur, Cortex) est diablement efficace, exacerbée par des effets sonores qui accentuent le suspense et la tension ... 

    Après un début qui traîne un peu, on rattrape vite le train pour s'emballer avec lui vers un final explosif ...

    Il faut avouer surtout que le film est servi par un trio de comédiens extraordinaires ..

    Cécile de France et Fred Testot enfilent le costume avec aisance et conviction ... la première est sublime de féminité, tout à la fois dure et sensuelle ... le second m'a complètement scotchée à mon fauteuil ... il est loin le trublion du célèbre duo Omar et Fred, on a ici à faire à un véritable acteur impliqué et intelligent ...

    Sans oublier le toujours excellent Julien Boisselier qui est ici vraiment flippant, dont la diction parfaite à la voix calme, posée et doucereuse ne fait que le rendre encore plus antipathique ...

    Malgré quelques imperfections et tâtonnements, j'ai trouvé le film très réussi, rempli de multiples rebondissements, à l'action permanente, dynamique, bien réalisé et bien interprété ... de très bonne tenue et texture ... un bon polar qui décortique le travail d'infiltration de deux flics qui n'ont rien à perdre et qui ont tout à prouver et ce ovec beaucoup de subtilité et de lucidité, qui ne juge pas, qui présente sans concession le portrait de ces deux policiers qui basculent peu à peu de l'autre côté de la barrière .... j'ai bien aimé ...





    votre commentaire
  • Synopsis : Entre Dorothée et Nicolas, c'est le coup de foudre. Ensemble, ils vont vivre une très, très grande histoire d'amour... Ils en sont sûrs, certains. Mais la vie s'ingénie toujours à contrarier les meilleures résolutions, le plus parfait des scénarios et rien ne va se passer comme prévu. De malentendus en disputes, de serments en trahisons, de vrais départs en fausses retrouvailles, et inversement, ils vont être entraînés dans le tourbillon d'une comédie aussi tourmentée que leur passion...

    Certains films vous laissent une boule d'émotion au fond de la gorge d'autres une boule de rire irrépressible ... cette comédie atypique est de ceux-là ...

    J'ai ri à en pleurer .... qu'est ce que j'ai pu rire !!!! rien que de l'évoquer à nouveau j'ai encore le rire qui veut sortir de mon corps !!!!!!!!!!!!

    Dès le départ, le ton est donné ... ce sera une grande histoire d'amour mais pas tout à fait comme les autres ...  écrite sur le ton de la dérision, elle est ponctuée de dialogues hilarants et de scènes complètement loufoques et burlesques ...

    On retrouve ici l'ambiance des comédies italiennes complètement absurdes mais dont ressort une grande tendresse ....

    D'emblée, la scène d'introduction nous embarque sur un terrain totalement décalé et délirant ... c'est kitchissime à souhait, c'est parfois du grand n'importe quoi tant c'est ubuesque et anachronique (certaines scènes sont à la limite de La petite maison dans la prairie, d'autres se rapprocheraient du Père Noël est une ordure voire encore d'Une époque formidable ...), on n'arrive pas vraiment à se situer dans le temps, oscillant sans cesse entre le style des années 70 et un ton résolument contemporain .. ... cependant, vers le milieu du film, il y a un long moment de flottement, comme si les scènes plus graves et plus émotionnelles étaient moins maîtrisées, mais soudain, il y a comme une magie qui opère ... Guillaume Gallienne (génial) nous offre une telle prestation étonnante qu'on ne peut qu'en rire aux éclats, rire qui vous reste aux lèvres jusqu'à la fin du film ... j'ai ri mon Dieu mais qu'est ce que j'ai ri !!!!!

    Pascal Thomas signe une adaptation très originale qui semble être faite pile poil pour Julien Doré .... alors que son côté provocateur et déjanté ne m'avait pas accroché lors de ses prestations à la Nouvelle Star, il sert parfaitement le film (à moins que ce ne soit le contraire) ....

    Il crève l'écran, il excelle, il est surprenant ... drôle mais drôle !!!!!! avec son accent à couper au couteau, ses regards bleu azur quelque fois timides, d'autres fois tristes, parfois pétillants ... il a une sacrée présence et un charisme époustouflant ...

    Quant à Marina Hands, elle est parfaite dans son rôle de jeune fille effarouchée, primesautière et légère (quoique peut-être pas tant que ça ...) qui va évoluer d'une manière inattendue ... 

    Sans oublier donc une mention spéciale à Guillaume Gallienne qui offre une prestation inoubliable ...

    Je pense qu'on peut d'ores et déjà classer certaines scènes et certaines répliques dans le domaine du "cultissime"  ...

    Moi qui n'étais pas vraiment fan du Julien Doré chanteur, je suis devenue hyper fan du Julien Doré acteur .... il est craquant ....

    En lui souhaitant une longue carrière avec de beaux rôles ... je sens qu'il a un sacré potentiel sous le pied ....

    Ce film est une bulle de fraîcheur et de drôlerie ...

    A voir absolument pour ressortir avec le rire coincé en vous pour un bout de temps !!!! bien qu'à mon avis il est tellement marqué et marquant qu'il vous emballera à 100 % ou pas du tout .... !!! mais moi j'ai adoré, je l'ai trouvé jubilatoire et jouissif .... j'en rie encore ... !!



    votre commentaire
  • Synopsis : Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu'elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s'embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

    Alors là je me demande bien pourquoi je suis allée voir ce film (juste pour le timing peut-être, ou bien alors pour la 3D !!) alors que je ne suis pas fan du tout de Tim Burton ....

    Et là on y retrouve tout son univers habituel : les personnages burlesques et déjantés, des scènes absurdes au ton décalé, des séquences très visuelles (la 3D ici prend une toute nouvelle dimension j'avoue que certaines images sont époustouflantes), des plans surprenants ...

    Et donc j'ai eu du mal avec certains de ces aspects du film ... j'ai eu du mal à adhérer .... les personnages sont tellement caricaturaux qu'ils en deviennent ridicules (La reine rouge en tête, interprétée par Helena Bonham Carter qui n'a décidément fait aucun progrès et est toujours aussi mauvaise, La reine blanche (Anne Hattaway) est laide avec ses cheveux clairs et ses sourcils noirs qui contrastent horriblement, Johnny Depp seul y échappe (au ridicule) nous ayant habitués depuis longtemps à interpréter ce genre de rôle) ... par contre, mention spéciale au Cheschire Cat qui est fabuleux et magique ....

    La jeune Mia Wasikowska est d'une fadeur et d'une gaucherie sans commune mesure, elle ne m'a pas convaincue du tout je l'ai trouvée bien pâlote ....

    La réalisation sauve un peu le tout car, en toute objectivité, je reconnais que le travail de Tim Burton est assez grandiose .. certaines scènes sont magnifiques et/ou spectaculaires ... mais hélas je trouve qu'il y a de sérieuses baisses de rythme et le combat final est quelque peu bâclé, trop vite conclu ... cette séquence aurait mérité d'être davantage développée ...

    Enfin voilà je suis un peu dépitée j'avoue .. la réalisation et la 3D sont extraordinaires mais le reste est un peu du tout venant, y'a du bon et du moins bon, c'est inégal et parfois même inconsistant voire dérangeant ...

    Dommage .... à voir sans nul doute mais faut aimer l'univers Burtonien .. !!!!!


    votre commentaire
  • Synopsis : Charly Matteï a tourné la page de son passé de hors la loi. Depuis trois ans, il mène une vie paisible et se consacre à sa femme et ses deux enfants. Pourtant, un matin d'hiver, il est laissé pour mort dans le parking du vieux port à Marseille avec 22 balles dans le corps. Contre toute attente, il ne va pas mourir... Cette histoire est inspirée de faits réels, mais où tout est inventé, au coeur du Milieu marseillais.

    Mon week end de folie commence avec ma virée ciné hebdomadaire ...

    J'avais très envie de voir ce film car j'avais déjà perçu le grand talent de réalisateur de Richard Berry lorsque j'avais été voir La boîte noire que j'avais adoré ... autant l'acteur se complait parfois dans la facilité autant le réalisateur soigne ses bébés .... !!

    Son grand talent est ici confirmé et mis en avant car vraiment la réalisation est ici époustouflante ... les plans se succèdent à une vitesse phénoménale jusqu'à presque en donner le tournis ... c'est sec, net, précis et sans bavure, parfaitement maîtrisé de bout en bout, mené tambour battant .... c'est ahurissant et ébouriffant, la caméra est en perpétuel mouvement, cherchant des angles d'attaque, se positionnant parfois étrangement pour nous offrir des images et des prises de vue à couper le souffle ... certaines séquences sont même filmées à l'épaule ... cela confère au film une dynamique rarement vue au cinéma ... (certains passages font penser parfois à Ne le dis à personne ..)

    De plus, le scénario est dense et touffu, les dialogues sont superbement écrits et incisifs ...

    Enfin, l'interprétation de Jean Reno est magistrale .. il envahit le film de sa carrure impressionnante (dans tous les sens du terme) ... Marina Foïs est tout autant extraordinaire ... cette actrice s'affirme de film en film et prend peu à peu une vraie dimension excellant tout à la fois dans un registre comique, ou doux-amer voire carrément dur comme ici ... Jean-Pierre Darroussin par contre est en demi-teinte ... quant à Kad Merad il s'avère être surprenant même si on a un peu de mal à s'habituer à le voir dans ce registre ... on l'a tant vu dans des comédies qu'il en perd ici un peu de sa crédibilité, cependant en avançant dans le film on oublie peu à peu le comique pour percevoir son potentiel dramatique ... (déjà abordé dans le magnifique Je vais bien ne t'en fais pas ..) ..

    Reste que l'ensemble donne un polar très intense et très dur (certaines scènes sont pénibles mais ô combien réalistes, malheureusement !!! ..) mais assez admirable dans sa réalisation et sa tenue ...

    J'ai vraiment beaucoup aimé ...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique